Centre justice et foi
 
logo CJF

Pour être informé sur les activités publiques inscrivez-vous à notre
liste d'envoi
  


Faites un don

 

  Journée d'étude : L'islamophobie au Québec

 

À surveiller
Violations des Droits humains au Honduras Quel rôle pour le Canada?
Conférence de Bertha Oliva du Comité des familles de détenus et disparus du Honduras (COFADEH), le mercredi 9 avril à 19, salle PK-3605 UQAM

Plus d’information
10 milliards de $ de solutions, nous avons les moyens de faire autrement,
L’austérité budgétaire n’est pas une fatalité!
Avec sa campagne 10 milliards de $ de solutions, nous avons les moyens de faire autrement, lancée le 20 mars dernier, la Coalition opposée à la tarification et a la privatisation de services publiques, se mobilise pour une meilleure redistribution de la richesse. Elle propose 19 solutions fiscales pour financer adéquatement les services publics et  les programmes sociaux sans recourir aux compressions et à la tarification des services publics.

Plus d’information
Parlons pauvreté !
Le Collectif pour un Québec sans pauvreté s’est engagé à porter l’enjeu de la pauvreté dans les médias et les débats publics pendant la campagne électorale. Il invite les personnes et organismes à utiliser l’outil produit à cet effet pour interpeller les candidates et candidats et les partis politiques sur les enjeux de pauvreté. Il va aussi être attentif à toutes les occasions pour parler de pauvreté dans les médias. Elles seront annoncées sur la page Facebook du Collectif.
Contre la hause des tarifs Hydro-Québec
La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics a réagi par voie de communiqué à la hausse des tarifs d’électricité de 4,3%, qui, même étant inférieure à celle demandée par Hydro-Québec (5,8%) continue à être trop élevée.
Lire le communiqué
Le « pilier solidarité » du gouvernement du Québec
Le gouvernement du Québec a dévoilé aujourd’hui ses orientations en matière de solidarité sociale. Si, d’un côté, le Collectif pour un Québec sans pauvreté reconnaît que le gouvernement semble enfin vouloir combattre l’inertie qui caractérise son action de lutte à la pauvreté depuis 10 ans, de l’autre, il critique l’insuffisance de la hausse de revenu consentie aux personnes assistées sociales vivant seules.
Lire le communique

 

  © Centre justice et foi. Tous droits réservés. Crédits